Maçonnerie – Terrassement – Assainissement

Comment enduire un mur très abîmé ?

La rénovation d’une maison réserve parfois, voir souvent de nombreuses surprises. L’une d’entre elles est la découverte des murs derrière un papier peint ou une tapisserie que vous avez décidez de remplacer.

Il n’est pas rare de se retrouver face à un défi de taille, celui de devoir enduire un mur très abîmé.

Nous allons vous donner quelques petites astuces pour ne pas perdre trop de temps et effectuer un travail dans les règles de l’art.

Que me faut-il ?

Quelques outils indispensables vous seront nécessaire pour effectuer un travail correcte.

Les outils indispensables à se procurer
  • le platoir est l’outil de prédilection des enduiseurs. Il permet de déposer une large quantité de produit dessus. Un platoir est un outil faisant partie de la famille des taloches. Il est constitué d’une poignée et d’une semelle, ou lame.
  • Lames à enduire. Il en existe de toute taille et de toute forme. Des lames à enduire d’angles permettent de travailler correctement les angles de mur. Choisissez celle qui vous convient le mieux en fonction de la surface totale à enduire. Ces outils sont communément appelés « couteaux à enduire ».
  • Un bac à enduire qui vous permettra de récupérer facilement le surplus d’enduit lors du lissage.
  • Papier à poncer ou petite ponceuse avec du grain moyen entre 80 et 100 et du grain plus fin pour les finitions (120 voir plus).
  • Une cale à poncer, très pratique pour obtenir une surface propre et uniforme.
  • Masque anti-poussières pour protéger vos poumons lors du poncage.

Les outils sont une chose, la matière première en est une autre…

Les différents types d’enduit

Plusieurs types d’enduit existent et sont à utiliser en fonction de la dégradation du mur.

  • L’enduit de rebouchage

Cet enduit permet de réparer plus grossièrement les fissures et autres dégradations sur un mur très abîmé. Cet enduit est très résistant et permet de bien consolider la surface du mur.

  • L’enduit de lissage

Ce type d’enduit se passe en couche de finition et permet de rendre le mur abîmé parfaitement lisse et prêt à être peint.

Les différentes qualités d’enduit

  • Nous pouvons trouver plusieurs types de préparation. Dans le commerce, il est facile de trouver de l’enduit prêt à l’usage, aussi bien de lissage que de rebouchage. Il revient un peu plus cher mais ne présente aucune préparation préalable.
  • Les enduits poudres qui demandent un petit mélange avec de l’eau. L’avantage de ce produit se caractérise par la qualité du produit. De plus, vous ne pouvez mélanger qu’une petite quantité de produit si nécessaire. Il est moins cher et très résistant. Il se conserve parfaitement.
  • Les enduits applicable au rouleau. Ce sont des enduits prêt à l’emploi qui nécessitent que peu de savoir faire. L’application est rapide mais attention cependant de ne pas déposer trop de produit sur le mur.

N’hésitez pas à choisir des enduits de bonne qualité qui seront plus faciles à travailler et seront plus durables.

Les pré-requis

  • Bien préparer le mur en éliminant au maximum les aspirités.
  • Choisir un enduit de bonne qualité.
  • Se munir des bons outils.
  • N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels.

Comment s’y prendre ?

Des gestes simples et précis.
Enduire un mur abîmé.

Enduire ou réenduire un mur abîmé demande un peu de pratique mais avec un peu de dextérité, vous y arriverez.

La première passe d’enduit devra être un enduit de rebouchage. Il est possible de devoir repasser une seconde couche si la première ne suffit pas. La dernière couche devra être une couche d’enduit de lissage qui terminera parfaitement le travail pour préparer un mur propre et nette.

Pour préparer un enduit en poudre, utiliser une auge remplie d’eau au 1/3 environ puis saupoudrez la poudre. Mélanger énergiquement jusqu’à obtenir une patte homogène qui colle à la spatule sans couler.

Appliquez l’enduit grâce au couteau à enduire, de droite à gauche si vous êtes droitier et inversement. Recouvrez le mur par bandes successives en les chevauchant légèrement en commençant par l’angle du mur. Puis une légère application, sans rajouter de produit, de haut en bas. Ceci permettra d’éliminer le surplus.

Pour que l’application de l’enduit soit plus facile, travaillez sur une surface de 1 M2. A l’approche de la plinthe, travaillez en remontant jusqu’à la jonction. Utilisez des lames plus étroites pour les endroits moins accessibles comme le contour d’une prise se trouvant proche d’un angle. Pour les angles de mur, des platoirs d’angles vous seront nécessaires.

L’épaisseur de l’enduit déposée sur le mur ne doit pas être trop épaisse mais suffisante.

Laissez sécher l’enduit entre 4 à 6 heures puis poncer légèrement. Il est important de poncer entre chaque couche d’enduit, cela permet de vérifier si le mur est parfaitement réparé. Vous devez obtenir un mur parfaitement lisse. Les reprises d’enduit devront avoir disparues.

Si plusieurs couches d’enduit sont nécessaires, il faudra alterner le sens de pose de l’enduit, horizontalement pour la première couche puis verticalement pour la seconde et ainsi de suite.

Pour poncer, utilisez une cale à poncer ou une ponceuse vibrante reliée à un aspirateur. N’oubliez pas de vous protéger les voies respiratoires avec un masque.

Il sera ainsi prêt à être peint sans difficulté. Cependant, il est préférable de bien le nettoyer et de l’aspirer pour éliminer toute la poussière résiduelle.

Tous les défauts d’un mur abîmé devront être garni par les différentes couches d’enduit pour réaliser un travail impeccable.

Conclusion

Parfait enduit puis lissés, les murs seront prêt à recevoir la peinture choisie. Enduire un mur abîmé est une étape importante. Pour réaliser parfaitement cette opération, respecter chaque étape et le temps de séchage entre chaque couche d’enduit.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Benjamin giraudel gérant entreprise terrassement
Benjamin Giraudel
Gérant