Maçonnerie – Terrassement – Assainissement

Création de bassin d’orage en Gironde

Un bassin d’orage est prévu pour retenir les eaux de pluie. Ce type de bassin est très utilisé dans nos villes et peuvent réguler les flux d’eau présents lors d’évènements pluvieux.

Ils sont également une bonne solution pour lutter contre la fonte des neiges et ainsi protéger les villages se trouvant dans la vallée.

BG LOC TP – votre spécialiste pour la création d’un bassin d’orage en Gironde. Une société qui sait être à l’écoute de ses clients les plus exigeants.

Pourquoi créer un bassin d’orage ?

Le bassin d’orage peut avoir plusieurs fonctions.

  • Retenir les eaux de pluie
  • Éviter ou prévenir les inondations
  • Améliore la qualité des cours d’eau

Les eaux retenues dans le bassin d’orage sont traitées et rejetées dans la nature. Cela préserve l’environnement, les eaux ainsi rejetées dans les rivières ou cours d’eau sont plus propres.

De nombreuses grandes villes comme Bordeaux ont recours à ce système. Il faut savoir que la Gironde et plus particulièrement Bordeaux est en première ligne des dépressions venues de l’Atlantique. Vous aurez compris de vous-même l’utilité des bassins d’orages dans cette région.

D’autres techniques existent comme le bassin d’infiltration qui sont tout à fait réalisables.

Que dit la réglementation ?

BG LOC TP est respectueuse de toutes les règles environnementales. Un bassin de plus de 10 M3 doit être déclaré à la commune du lieu de son implantation. Ceci est une obligation et seules les communes sont aptes à délivrer les autorisations. BG LOC TP se chargera de les obtenir.

Conditions à respecter pour un bassin d’orage

L’implantation d’un bassin d’orage est soumis à certaines règles qu’il faut respecter. Des contrôles réguliers seront réalisés par les services de l’environnement. Il faut :

  • Respecter le dimensionnement
  • Installation d’un système d’alerte en cas de défaut au niveau de la vidange
  • Réaliser une chambre de visite pour permettre l’entretien et le contrôle
  • Réaliser un puisard de pompage au point bas
  • Réaliser un trop-plein en partie haute

Un bassin d’orage ne se fabrique donc pas à la légère et est soumis à des restrictions qu’il faut respecter.

Séparation des eaux

Une ville comme Bordeaux possède un système d’assainissement séparatif, c’est-à-dire que que les eaux sont collectées dans deux réseaux différents, selon leur nature.

Ce sont les eaux usées et eaux pluviales.

  • Les eaux usées sont celles provenant des maisons qui sont acheminées jusqu’à la station d’épuration.
  • Les eaux pluviales qui elles proviennent des précipitations. C’est là que le bassin d’orage intervient.

Problématique des eaux pluviales

Les pluies sont envoyées sur le point le plus bas de la ville mais les infrastructures et le développement urbain rendent parfois cette opération assez compliquée.

Il en résulte des volumes d’eau à collecter qui sont plus importants. De plus, les pluies sont de plus en plus fréquentes à Bordeaux. Des inondations ou un mauvais fonctionnement des réseaux d’assainissement en sont donc les conséquences.

Les plus grandes villes de France, et pas simplement Bordeaux, en sont équipées comme Lyon, Nantes, Marseille ou encore Paris. La technique des « bassins d’orage » a été particulièrement utilisée, favorisée par les nombreuses utilisations qui peuvent en être faite.

C’est pourquoi l’étude dans de tels cas de « bassins tampons » ou bassins d’orages est d’une réelle nécessité.

Fonctionnement d’un bassin d’orage

Il arrive souvent que les bassins d’orages soient enterrés. Les pluies vont être acheminées vers ce bassin par un réseau spécialement prévu. Quelques heures de stockage dans ce bassin suffisent pour éliminer les déchets par décantation.

Lorsque l’orage est passé et que le réservoir est plein, le bassin est vidangé. Il doit être le plus souvent vide pour pouvoir remplir sa fonction lors de l’averse suivante.

  • La partie supérieure du bassin est pompée puis envoyée vers le réseau d’eau pluviale.
  • La partie décantée est envoyée vers la partie des eaux usées de la ville pour être envoyée à la station d’épuration.
  • Le bassin est ensuite nettoyé de tous les dépôts s’y trouvant. Ces eaux chargées sont également envoyées vers le réseau d’eaux usées.

Un système somme toute fonctionnel mais surtout ingénieux qui permet de réguler les débordements des eaux de pluie.

Des systèmes en plein air peuvent également se trouver en aval de certains villages montagneux pour réguler les eaux se déversant des montages à la fonte des neiges. Ces ouvrages sont eux aussi extrêmement efficaces et très réglementés.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin giraudel gérant entreprise terrassement
Benjamin Giraudel
Articles récents